Fusion Agirc-Arrco… On y est !

L’Accord national interprofessionnel (ANI) du 30 octobre 2015 a posé les bases du nouveau régime unifié. L’ANI du 17 novembre 2017 lui a donné un cadre réglementaire. à compter de cette date, il restait aux équipes un peu plus d’un an pour être au rendez-vous et mettre en œuvre les adaptations nécessaires sur le plan juridique, institutionnel, informatique..., informer les entreprises et les tiers des changements à opérer dans leur système de paie, et enfin rassurer les assurés, actifs et retraités, sur la préservation de leurs droits. Retour sur les quatre enjeux clés qui se sont imposés aux équipes.

 

Tenir le planning institutionnel

1er janvier 2019, avec la fusion des deux régimes, le nombre de structures diminue, la gouvernance s’allège et se simplifie. Passage de cinq structures (Agirc, Arrco, ASF, AGFF, Gie Agirc-Arrco) à une structure (Agirc-Arrco). Au sein des groupes de protection sociale, les institutions Agirc et Arrco fusionnent. Sauf exception, chaque groupe ne compte plus qu’une seule institution de retraite complémentaire. La relation avec les entreprises, les salariés et retraités est assurée par treize institutions de retraite, neuf en France métropolitaine et quatre dans les DOM.