Ma Boussole Aidants : un dispositif d’intérêt général ouvert à tous

Piloté par Klesia, porté par la fédération et développé par l’ensemble des groupes de protection sociale (GPS), le projet communautaire Ma Boussole Aidants propose aux aidants d’accéder via une plateforme digitale aux informations, solutions et aides mobilisables. Frédéric Bernard est directeur de l’action sociale du groupe Klesia, Frédérique Decherf est directrice de l’action sociale du régime Agirc-Arrco. Tous les deux sont convaincus de l’intérêt de ce projet ouvert aux acteurs du champ de l’aide aux aidants. Démonstration.

Comment le projet Ma Boussole Aidants a-t-il émergé ? 
Frédérique Decherf : Des actions en faveur des aidants existaient de façon éparpillée dans les groupes de protection sociale (GPS). En 2018, nous avons sollicité les groupes de protection sociale afin qu’ils nous fassent part des projets innovants qui pourraient être déployés au niveau communautaire. Il nous est apparu que les aidants éprouvaient des difficultés majeures pour accéder à l’information. Le projet de Klesia répondait à cette problématique.
En octobre 2019, la construction d’une telle plateforme d’information et d’orientation pour les aidants est devenue une volonté gouvernementale (1). Le service Ma Boussole Aidants a donc vocation à s’imposer en tant que bien commun au service de l’intérêt général en appui et en complément des politiques publiques en faveur des aidants et leurs proches. L’envergure du projet explique le temps de mise en place.

Frédéric Bernard : Nous avions constaté que des services et des aides existaient dans les territoires mais que les aidants les méconnaissaient ou les activaient trop tardivement. Face à l’enjeu sociétal, dans le cadre du projet collaboratif mené par les directions d’action sociale des GPS et de la fédération Agirc-Arrco, Klesia a proposé une solution digitale qui permet aux aidants d’avoir facilement accès à une information personnalisée et de proximité. Le service digital « Ma Boussole Aidants » s’inscrit dans un programme qui inclut des expérimentations sur un accueil dans un espace physique à Montpellier et un bus des aidants. L’expérimentation du projet a vu le jour dans le département de l’Hérault. Actuellement, le service digital est testé sur des territoires plus vastes : la Bretagne et l’Occitanie.

En quoi ce projet a retenu l’attention de la fédération ?
F. D. : L’action sociale constitue une valeur ajoutée pour l’ensemble du régime. La thématique des aidants familiaux est, depuis quelques années déjà, une évidence pour la sphère de la protection sociale. Servir l’intérêt général au travers de cette plateforme d’information ne pouvait que retenir l’attention de l’Agirc-Arrco. 

Pourquoi était-il important pour Klesia de porter un tel projet ?
F. B. : Nous nous impliquons depuis de nombreuses années dans des projets de soutien aux aidants familiaux et aux personnes en perte d’autonomie. Participer à ce projet permet aux équipes de valoriser leur savoir-faire et leur expérience au service de l’intérêt général. Les équipes de Klesia ont également une grande fierté de porter dans la communauté un projet à impact sociétal.

En quoi ce projet est-il novateur ?
F. B. : La démarche et les méthodes utilisées pour construire collectivement le projet sont novatrices. Un travail de réflexion en amont a été réalisé avec les aidants, les aidés, les experts et les GPS. S’agissant des méthodes, on a notamment utilisé le Lab Agirc-Arrco (2), des hackathons (3) se sont montés afin de développer le travail collaboratif en mode agile.

F. D. : Les autres GPS sont passés d’une approche d’écoute et de compréhension du projet à un engagement participatif qui est pris en compte par la forme juridique de la structure qui portera le développement de la plateforme. Le choix de créer une Société coopérative d’intérêt collectif (SCIC) est innovant dans notre sphère. Cela permet d’ouvrir le dispositif à toutes les parties prenantes institutionnelles, associatives, publiques ou privées jusqu’aux bénéficiaires du service. Nous avons une réelle volonté de coopération avec les autres régimes de retraite. Aussi, nous leur proposons de rejoindre la SCIC. Sa finalité est de contribuer de façon coopérative à une meilleure information et orientation de proximité des aidants en donnant de la visibilité à l’ensemble des acteurs mobilisés dans les territoires. 

Quel a été le rôle de la fédération ?
F. B. : À partir du moment où le projet entre dans le socle commun, la fédération encadre les débats, valide les actions, veille au bon déroulement du projet. Un comité de pilotage a été mis en place pour déterminer la stratégie et prendre les décisions, ensuite, une équipe projet multidisciplinaire a été constituée. Les nombreux échanges avec la fédération et ses instances permettent de nous questionner à tout moment sur notre progression.

F. D. : Notre rôle est de faire émerger des projets innovants, puis de soutenir leur déploiement afin qu’ils deviennent communautaires. Nous avons challengé le projet de Klesia sur les différentes phases d’expérimentation et sur sa viabilité économique au-delà de trois ans. Porter ce type d’expérimentation et proposer une construction communautaire fait partie des missions de la fédération. C’est d’autant plus valorisant pour l’Agirc-Arrco de porter un tel projet qui a du sens que l’aide aux aidants fait désormais l’objet d’une attention renforcée de la part des pouvoirs publics (4).
Le kit entreprise Aide aux aidants participe également à cette fierté. Ce produit communautaire a été construit avec l’ensemble des GPS.

Quelle est la prochaine étape ?
F. B. : L’outil est amené à s’enrichir au niveau des informations avec la récupération de données des acteurs locaux concernés. De nouveaux participants et partenaires vont s’associer à l’aventure, notamment les professionnels du secteur. Par ailleurs, un observatoire de l’aide aux aidants pourrait voir le jour et des études qualitatives sur le sujet pourraient être initiées.

F. D. : La couverture nationale sera stabilisée dès le début 2021. Au-delà de la politique des aidants, les GPS semblent prêts à s’engager dans des démarches communautaires, l’exemple du succès de la semaine de la prévention en est une belle illustration. 

(1) Cf. Plan Agir pour les aidants.
(2) Il s’agit à la fois d’un lieu et d’une équipe qui permettent de faire émerger des idées et d’accélérer la réalisation de projets novateurs de la retraite complémentaire.
(3) Un hackathon est un événement au cours duquel une communauté se réunit dans un même lieu pendant un temps limité pour développer des projets innovants sur une thématique donnée.
(4) Outre le plan « Agir pour les aidants - Stratégie de mobilisation et de soutien 2020-2022 », la création d’une cinquième branche de Sécurité sociale consacrée à la perte d’autonomie figure dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2021. Par ailleurs, le congé qui permet à un salarié d’arrêter son activité professionnelle pour accompagner un membre de sa famille est désormais indemnisé.
Le décret 2020-1208 du 1er octobre précise les modalités de cette indemnisation prévue par la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2020.

Aider les salariés aidants

La journée nationale des aidants du 6 octobre dernier était l’occasion pour l’Agirc-Arrco de faire connaître le guide « Salariés aidants ». Soutenir et accompagner les proches aidants est l’un des objectifs que s’est fixé l’action sociale de l’Agirc-Arrco. En publiant le guide « Salariés aidants », la fédération et les groupes de protection sociale apportent une réponse concrète au manque d’information des aidants en activité.
Entre 8 et 11 millions de personnes sont considérées comme aidants familiaux, 60 % d’entre eux exercent une activité professionnelle. Les deux tiers d’entre eux considèrent que leur situation d’aidant a des répercussions sur leur travail. Le guide « Salariés aidants » répertorie au total plus d’une cinquantaine de solutions dans le but de simplifier la vie des salariés aidants et de leur permettre de poursuivre leurs activités dans les meilleures conditions.

Pour aller plus loin

Le guide est téléchargeable sur https://www.agirc-arrco.fr/action-sociale/action-sociale-aupres-des-aidants-familiaux/aidants-familiaux/