Supervision : la tour de contrôle du système d’information de l’Agirc-Arrco

La supervision informatique, véritable outil décisionnel, consiste en la surveillance permanente de l’état de santé d’un système d’information.

La supervision a pour objectif de détecter les anomalies et d’alerter sur leur survenance. Elle permet ainsi d’éviter les ruptures de service, les incidents majeurs et de stabiliser les applications. Ainsi, la supervision garantit la mise en œuvre d’une production industrielle et sécurisée de la retraite complémentaire, conformément aux engagements de qualité de service. Au sein de la DSI(1) de l’Agirc-Arrco, une équipe dédiée mène cette activité dans une salle nommée « le cockpit de supervision ».

Supervision 2.0 : se transformer pour atteindre les objectifs
La supervision des infrastructures techniques est opérationnelle depuis déjà plusieurs années. Elle est relative aux infrastructures réseau, matérielles, environnementales, système et logicielles. En 2018, un programme de transformation a été lancé au sein de la DSI, et l’un de ces chantiers concernait l’amélioration de la supervision du système d’information de la retraite complémentaire. L’objectif fixé était de métamorphoser la supervision en un outil permettant de respecter les engagements pris dans le contrat d’objectifs et de moyens (COM) sur l’ensemble du système d’information. Pour cela, la supervision technique a été complétée par une vision applicative de l’état de santé de nos systèmes (nombre d’utilisateurs par application, temps de réponse des transactions, …) et une vision métier de l’état de santé de nos systèmes (flux entrants des processus métiers, météos…). Cette transformation permet de donner du sens aux gestes quotidiens opérés par les acteurs. Un défi d’envergure qui a été relevé en un temps réduit, soit dix-huit mois !

Une feuille de route ambitieuse pour 2020
La supervision continue sa trajectoire cette année avec un programme en plusieurs volets parmi lesquels l’intégration de nouveaux applicatifs tels que Alice, la future plate-forme de retraite complémentaire, l’interlocution client des plates-formes téléphoniques (CRM) ou encore Gesica(2).
Un volet est consacré à la mise en place d’une supervision prédictive qui a pour vocation d’identifier et de résoudre les problèmes bien avant qu’ils n’affectent le fonctionnement du système. Le cockpit, quant à lui, sera amélioré lors du déménagement à Saint-Jean-de-Braye avec la sécurisation de son accès et la mise en place d’une salle de crise (war room) et aussi l’extension du mur de supervision.

(1) Direction des systèmes d’information.
(2) Application qui permettra, après l’accrochage au répertoire de gestion des carrières unique (RGCU), de réaliser les rectifications de carrière directement à partir du RGCU et de les répercuter dans le SI-RC.

La supervision et le Covid-19

Dans ce contexte exceptionnel, toute l’équipe de la supervision a assuré le 17 mars 2020, la continuité de service en télétravail. Quelle que soit la situation, sa devise est d’apporter un niveau de service constant. Une attention particulière a été portée sur les courbes de connexion des utilisateurs, qui étaient pour la majeure partie en télétravail, mais aussi sur les traitements de sauvegarde des données pour s’assurer de la continuité d’activité pendant le confinement.